Me voici revenue de l'exposition de Morestel qui s'est déroulé ce weekend. Ma humaine et moi avons voyagé jusque là pour que j'obtienne des CAC, un pour chaque jour. C'est ce qu'on appelle concourir en classe ouverte. Au bout de trois CAC, je peux obtenir le titre de "Championne". Puis il y a d'autres titres possibles :

Titre de Champion ou Premior (chat neutré) :
- Trois CAC ou CAP en France ou à l'étranger avec deux juges différents.
- Les chats en CAC ou CAP doivent avoir l0 mois révolus le jour du jugement.
- 80 points sur une échelle de 100 sont nécessaires pour l'obtention d'un CAC ou CAP

Titre de Champion International ou Premior International (chat neutré) :
- Trois CACIB ou CAPIB, dont au moins un à l'étranger avec trois juges différents.
- 88 points sur une échelle de 100 sont nécessaires pour l'obtention d'un CACIB ou CAPIB.

Titre de Grand Champion International ou Grand Premior International (chat neutré) :
- Quatre CAGCI ou CAGPI dont au moins un à l'étranger, avec trois juges différents.
- 92 points sur une échelle de 100 sont nécessaires pour l'obtention d'un CAGCI ou CAGPI.

Titre de Champion d'Europe ou Premior d'Europe (chat neutré) :
- Cinq CACE ou CAPE dont au moins deux à l'étranger avec quatre juges différents.
- 95 points sur une échelle de 100 sont nécessaires pour l'obtention d'un CACE ou CAPE.

Titre de Grand Champion d'Europe ou Grand Premior d'Europe (chat neutré) :
- Cinq CAGCE ou CAGPE dont au moins trois à l'étranger (dans deux pays étrangers différents), avec 5 juges différents.
- 98 points sur une échelle de 100 sont nécessaires pour l'obtention d'un CAGCE ou CAGPE.

Mais je n'en suis pas encore jusque là... Peut-être même que ma humaine n'ira jamais jusque là car c'est beaucoup de voyage, de temps, d'argent et qu'elle préfère, si je suis trop stressée par les expos, que je reste à la maison. Après tout, un chat tel que moi est très bien à la maison !

J'ai obtenu mes deux premiers CAC dont une "pré nomination" le samedi. Ma humaine était contente. J'ai été calme et sage lors de l'exposition. Et encore moins effrayée ou stressé que ma toute première en Novembre. Le dôme a été très utile car le dimanche après-midi, il y avait énormément de monde et là, c'est trop de bruit et de mouvements de partout. Et puis, c'est l'heure du dodo. On ne voyais que mes oreilles et je dormais à pattes fermées. Le trajet en voiture pour venir ne m'a pas impressionné, j'aime la voiture. J'aime m'y dégourdir les pattes une fois la voiture à l'arrêt et regarder les tourterelles, les moineaux et les pies voler et sautiller sur le parking. Puis, en rentrant à la maison, tout est oublié, je suis déjà chez moi. Gros câlins et ronrons, papouilles en règle sur mon bedon.
Mais deux jours, c'est tout de même beaucoup. Car après, ma humaine et moi-même sommes fatiguées et nous dormons toutes les deux si nous le pouvons. Sinon, ma humaine part au travail en rêvant à son lit douillet qui était si confortable.

P1070571

P1070636

Ma humaine était contente de revoir des personnes qu'elle avait déjà vu à Bourg-en-Bresse notamment, qu'elle ne connaissait pas mais avec qui elle a lié amitié. C'était très convivial. Moi, j'attendais patiemment, demandant des câlins, surtout le matin et regardant tout ce qu'il se passait autour. Elle ne s'est pas ennuyée moi, peut-être un peu plus mais ce fut tout de même un excellent weekend.