Aujourd'hui, Drysdale, Fizik et Amigo ont quelque peu voyagés avec notre humaine. Tous étaient prêts au départ dès que les caisses de transport furent posées au sol. En effet, les caisses ne servent pas que pour le vétérinaire, ni pour les expositions uniquement. C'est donc un objet qui n'est pas que négatif et ainsi les chats n'en ont pas peur et au contraire y rentrent tout seuls parfois mêmea vant qu'on ne les appelle. C'est un objet qui peut nous emmener n'importe où. Chez sa famille, chez ses amis, bref, un voyage pour découvrir de nouvelles choses. Et la nouveauté, nous on aime bien !

Mais aujourd'hui, c'était en premier lieu pour aller voir le vétérinaire. Amigo pour savoir quel est son groupe sanguin, Drysdale pour effectuer son vaccin Rage et Fizik pour savoir par une échographie de gestation combien de petits flocons font la java et grandissent dans son bidon. Elle est en effet à 24 jours de gestation, et c'est à partir de ce moment que l'on peut savoir si elle attend du monde ou non. Ses tétines ont déjà rosi, donc l'heureux doute est présent. Mais afin d'être sûr c'est la meilleure solution pour ne pas rester dans le doute et adapter les prochains jours à ces besoins.

Alors, après avoir pris tous les papiers se rapportant aux trois voyageurs (ou plus) d'un jour, nous voici sur le départ. Une petite heure de route qui a démarré par quelques virages. Ce n'était pas trop pour plaire à Fizik qui l'exprimait far force de miaulement. Cela doit la brasser. Puis la route devient droite et donc plus calme dans la région des Dombes. Fizik ne dit plus rien et se repose, prenant exemple sur ses deux comparses Amigo et Drysdale.

10h, nous sommes arrivés à la clinique. C'est l'heure du rendez-vous. Le vétérinaire est là. Fizik démarre les consultations chez les Koantiri. Elle a été très sage dans la salle d'échographie. Selon l'échographe, la bonne nouvelle montrait des petits coeurs battants vigoureusement appartenant à 5 chatons. Puis, elle pu rentrer dans sa caisse, bien heureuse tout de même que son tour soi passé.
Ce fut ensuite au tour de Amigo qui n'a pas été très content dans l'histoire. Au début, il ne dit rien , mais quand vient le moment de la piqure pour prendre quelques gouttes de sang pour savoir son groupe sanguin, comme les personnes qui n'aiment pas voir ça, il ronchonne. La main devant ses yeux, entre la seringue et son regard l'on aidé à passer le cap. Ce fut rapide mais décidément, il n'aime pas. Il ne fait rien mais ronchonne à la façon "scregneugneu". Cela peut se comprendre. Puis, il put retrouver sa caisse de transport le temps de connaitre le résultat. Il ne se fit pas prier. Il est donc de groupe sanguin A. Les filles de la maison l'étant aussi, il n'y a donc pas de risque d'erythrolyse néonatale à Koantiri.

Tiens,mais d'ailleurs, qu'est-ce que c'est que ça ?
C'est quelque chose qui peut arriver en humain aussi. Une sorte d'incompatibilité de groupe sanguin entre la mère et son(ses) enfant(s) qui peut jouer sur leur vie. Voici un article très interessant à ce sujet pour en comprendre un peu plus le sens chez le chat :

http://www.genindexe.com/pdf/Groupe_Sanguin.pdf

C'est une base pour éviter des problèmes lors de la mise-bas pour la vie des chatons mais ce n'est pas tout l'ensemble d'une compatibilité si une transfusion sanguine devait avoir lieu entre deux individus.

Enfin, ce fut le tour de Drysdale. Un regard très dense pour exprimer son mécontentement au vétérinaire en disait long sur ce qu'elle pensait de tout ça. Elle sait ce qui va avoir lieu et les piqures, c'est décidément pas drôle, même si c'est pourtant rapide. Bien obligée d'y passer, elle a laissé faire.

Et voilà, la séance clinique vétérinaire est passée. Le plus dur est fait. A présent, tous les quatres sont allés chez la maman de notre humaine pour passer quelques heures ensemble. Un plaisir pour tous les trois qui ont tout vérifié, inspecté. A part Amigo, Fizik et Drysdale connaissent les lieux et retrouvèrent très rapidement leurs jhabitudes et leurs repères. Amigo fut bien aussi rapide, malgré qu'il ne connaissait rien au lieu, n'y étant jamais allé.

Ce fut un bon moment et quand fut l'heure, chacun retrouva sa caisse de transport pour faire la route inverse et rentrer à la maison. C'est pas mal non plus de rentrer à la maison et de revoir ceux qui sont restés sur place. Chacun a des choses à raconter, des odeurs à vérifier.

Puis, chacun a profité pour se reposer de son côté ou s'amuser avec son copain. Une bonne journée de terminée.