Que c'est dur de les voir partir ! Heureusement que c'est pas tout le monde ne un weekend, ma humaine finirait pas en forme du tout ...
Tous les sentiments se mélangent jusqu'à l'idée que finalement, ils sont bien à la maison. Mais c'est égoïste que de penser ça. Il vont avoir leur vie à eux, découvrir de nouvelles personnes, de nouveua copains félins, bref un nouveau monde.

Iskis, lui ne pense pas comme ma humaine. Au départ, la famille vient à la maison. Iskis fait comme les autres chatons, les boude un peu. Il sent l'air de dire, "non, je ne vous connais pas". Et puis, la curiosité prend le dessus et sans doute aussi le souvenir de cette première rencontre il y a déjà plusieurs semaines. "Finalement, tu me plais !" semble dire Iskis à sa nouvelle humaine de coeur. Les présentations faites, la caisse est grande ouverte pendant que les humains parlent de leurs histoires qui ne nous regarde pas ou très peu. Iskis s'y engouffre déjà, accompagné de plusieurs membres de sa fratrie. Un poeu serré tout de même, mai sça ne semble pas les géner. Pour sûr, ils y laissent leurs odeurs. Même Amigo aide un peu en se couchant tout bonnement sur Iskis, ne laissant apparaitre que la tête sous la fourrure opulente d'Amigo.

Ca y est, il est l'heure de partir, de quitter le confort maternel et ses habitudes à Koantiri. Place à la nouveauté et à la découverte ! Iskis est prêt. Il est le seul à être resté dans la caisse et ne souhaite pas en sortir. Même pas de dernière têtouille de lait auprès de maman Cyiane. Iskis est un grand à présent !

A bientôt mon p'tit bonhomme extraordinaire. Je souhaite que tu apportes toute ta gentillesse, ta tendresse dans ta nouvelle maison, que tu puisses amadouer tes futures copines Birmanes pour de super moments de jeux entre félins. A bientôt et tout plein de bonheur à toi et à ta famille humaine et féline !

P1770890

P1770895

P1770904

P1770908

P1770910